historia

La newsletter du 1er magazine d'Histoire

historia.fr


               

 

   Historia toutes les semaines   #17

Le ciao ! schizophrène En 120 secondes par Guillaume Malaurie 

Les mots sont taquins. Trompeurs. Et parfois schizophrènes. Ils aiment jouer à cache-cache avec leur étymologie. Prenez le mot italien le plus répandu dans le monde. Celui de « Ciao » qui permet de dire à la fois « bonjour » ou « au revoir ». ►►►

 

Historia BD : Murena et l'intrigue politique

Victor Battaggion

Nous avons trouvé qu’il était intéressant de revenir, après la Gaule romaine, le Far West et les Trente Glorieuses à la période de l’Antiquité. Et plus particulièrement à celle de l’empire romain du Ier siècle à travers les albums de la série. Le règne de Néron est l’un des plus riches tant du point de vue des intrigues de cour que de la politique.  ►►►

Retrouvez le nouveau Historia BD n°4 : Murena et l'empire de Néron.

 

Sublimes échecs

Quoi de plus fascinant que l’échec ? Avec Hindenburg et Guillaume II nous voilà copieusement servis. Hindenburg, qui mettait la Prusse uber alles, aurait-il imaginé que, douze ans plus tard, sa région natale ne serait même plus une expression géographique ? ►►►

Retrouvez l'ensemble de nos conseils lecture : Les pages d'Alexis.

 


 

La mémoire des mots

Jean-Pierre Gueno

Présentiel : de l’anglicisme novlanguien presential qui prouve que le Brexit linguistique ne date pas d’hier en produisant une scorie verbale qui prétend remplacer en présence de... Mine de rien, quand nous disons en présentiel nous néantisons les présents. ►►►

Retrouvez l'ensemble des éditos de Jean-Pierre Guéno : La vigie du temps long.

 

Le Palais de Sursock, dévasté et orphelin

Christian Chesnot

Situé en plein cœur du quartier d’Achrafieh, près du port, le musée Sursock est l’un des édifices les plus iconiques de Beyrouth dévastés par le souffle de l’explosion.  ►►►

Numéro spécial (hors-série 11) :  Liban, l'ultime défi.

 

Hitler et Mussolini, expliqués par André François-Poncet

Semblables par l’orgueil, la volonté de puissance, l’appétit de grandeur et de gloire, la nervosité, la violence des sentiments, le cynisme, l’aptitude à la dissimulation et à la ruse, le don oratoire, également animés d’une passion nationale quasi monstrueuse qui les porte à considérer leur peuple comme l’instrument créé pour servir leur ambition. ►►►

Retrouvez le numéro d'octobre : La fabrique du nazisme.

 


 

La Normandie, capitale du cidre ?

En Gaule, l'abondance de pommiers et de poiriers conduisit nos ancêtres à élaborer des breuvages capables de se conserver. À l'époque gallo-romaine, les Basques embarquaient sur leurs navires de la phitarra et de la sidra, dont l'apport en vitamines permettait de résister au scorbut. ►►►

 

Un espion sous le lit du roi

Nous sommes en 1669, dans la chambre de Mme de Montespan, au château de Saint-Germain-en-Laye. Comme tous les après-midi, Louis XIV sacrifie à Vénus en compagnie de son éblouissante maîtresse►►►

 


► Digital ou papier, ne manquez aucun numéro, profitez de nos offres exceptionnelles !

Déjà abonné au magazine papier ? N'oubliez pas que vous pouvez consulter vos numéros en ligne sur historia.fr. Si vous n'avez pas encore activé ce service, créez votre compte en renseignant votre n° d'abonné (il se trouve sur le film dans lequel vous recevez votre magazine) ainsi que votre code postal pour accéder à la lecture en ligne.

Bonne rentrée, restez prudents !